AH-VH

Fonder une famille?

 MG 5903La réponse à cette question peut être influencée par des choix personnels, spirituels, des raisons éthiques, ...... ainsi que le désir d’enfants.

Ma femme et moi nous sommes aussi posé cette question car je suis un patient avec une hémophile A (<1% de coagulation). L'hémophilie, la thrombocytopénie, les inhibiteurs depuis ma tendre enfance (qui sont présents ou l’ont été chez mes frères,neveux et moi) ont eu des conséquences légères et plus sérieuses sur ma vie. Notre couple étant donc impacté, il était clair pour nous et depuis longtemps que nous ne voulions pas d'enfants.

Lire la suite : Fonder une famille?

Quelles précautions pendant la grossesse et lors de l’accouchement ?

Pour éviter et prévenir des complications hémorragiques, les taux de FVlll ou FlX doivent être mesurés chez toute femme conductrice enceinte au 3e trimestre de grossesse, idéalement vers la 34e semaine. À ce moment, le taux de FVlll est pratiquement toujours normal ou élevé, car il monte graduellement au cours de la grossesse. Ce facteur Vlll peut rapidement descendre après la naissance entraînant des saignements exagérés si aucun traitement n'est donné. L'élévation du facteur lX pendant la grossesse est peu marquée. Un taux de 50% du facteur Vlll, ou du lX, est suffisant pour un accouchement normal par voie basse, pour un accouchement par césarienne et pour l'anesthésie.

La naissance de tout enfant hémophile doit se faire en milieu hospitalier ayant une grande expérience dans la prise en charge de l'hémophilie. Au cas où il n'y a pas de problème obstétrical, un accouchement normal par voie vaginale peut être programmé. Une extraction à l'aide de ventouses ou de forceps est à éviter. Toute manœuvre invasive doit être évitée lors de l'accouchement.